QU’EST-CE QUE LE SERVICE CIVIQUE ?

Pour tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme, c’est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, sur une période de 6 à 12 mois, pour une mission d’au moins 24 h par semaine.

Les missions peuvent être effectuées dans 9 grands domaines :

  • Culture et loisirs4_LOGO_SC_BASELINE_CARRE
  • Développement international et action humanitaire
  • Education pour tous
  • Environnement
  • Intervention d’urgence en cas de crise
  • Mémoire et citoyenneté
  • Santé
  • Solidarité
  • Sport

La mission est indemnisée 577.08 € / mois : 470.14 € par mois pris en charge par l’Etat, complétés au minimum à hauteur de 106.94 € net par mois par l’organisme d’accueil ; cette indemnité peut être majorée de 107.03 € net sur critères sociaux.

Le volontaire est accompagné pendant toute la durée de sa mission par un tuteur et peut recevoir une formation aux premiers secours (PSC1) ainsi qu’une formation civique et citoyenne.

L’engagement de Service Civique sera valorisé dans le parcours du jeune volontaire : dans le cadre d’une formation, d’une recherche d’emploi, etc. En fin de mission, l’Etat remet au volontaire une attestation officielle : elle permet de mettre en avant les compétences acquises.

 

Qu’est-ce que le service civique en vidéo :

4ec6a076cb8c08b05af7b5f3be197b1a

Vous recherchez une mission de Service Civique ?

Quel Service Civique est fait pour vous ? Faites le test !

   media

Retrouvez également toutes les informations et l’actualité du Service Civique sur le site national : www.service-civique.gouv.fr

Télécharger la plaquette

 

 

VOUS ETES UN ORGANISME
ET VOUS SOUHAITEZ PRENDRE UN SERVICE CIVIQUE ?

 

L’engagement de Service civique

La loi du 10 mars 2010 a créé deux formes de Service Civique : l’engagement et le volontariat.

L’engagement de Service Civique est la forme principale destinée aux jeunes de 16 à 25 ans, élargi jusqu’à 30 ans en situation d’handicap.

Il a pour objectifs de mobiliser la jeunesse face à l’ampleur de nos défis sociaux et environnementaux, de leur proposer un cadre d’engagement dans lequel ils pourront murir, gagner en confiance, en compétences et prendre le temps de réfléchir à leur projet avenir. Concrètement, il s’agit :

  • d’un engagement volontaire d’une durée 6 à 12 mois
  • pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général dans un des neufs domaines d’intervention reconnus prioritaires pour la Nation: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport représentant au moins 24 heures par semaine ;
  • donnant lieu au versement d’une indemnité mensuelle prise en charge par l’Etat de 470,14 € (majorée de 107,03 € par mois selon critères sociaux), et d’un soutien complémentaire pris en charge par l’organisme d’accueil de 106,94 € ;
  • ouvrant droit à un régime complet de protection sociale financé par l’État;
  • pouvant être effectué auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public, en France ou à l’étranger.

 

Le volontariat associatif : le volontariat associatif est l’autre forme de Service Civique, destinée aux personnes de plus de 25 ans. D’une durée de 6 à 24 mois, cette expérience de volontariat peut être effectuée auprès d’associations et de fondations reconnues d’utilité publique. Il ouvre droit à une indemnité et à un régime complet de protection sociale pris en charge par l’organisme d’accueil.

Le statut des volontaires : les volontaires en Service civique relèvent d’un statut juridique à part, défini dans le code du service national. Le code du travail ne s’applique pas aux volontaires en Service Civique. Ils ne sont pas soumis à un lien de subordination mais de collaboration avec l’équipe de l’organisme d’accueil.

Les missions : les missions confiées doivent être complémentaires des actions du personnel permanent. Elles répondent à des critères précis : relever de l’intérêt général, permettre d’expérimenter ou de développer de nouveaux projets au service de la population, démultiplier l’impact d’actions existantes ou renforcer la qualité du service rendu à la population.

Les objectifs visés

L’expérience de service civique s’inscrit comme une étape forte dans le parcours personnel des volontaires, notamment en termes d’engagement et de citoyenneté. La réussite qualitative du Service Civique repose sur la bonne connaissance de l’esprit et de la particularité de ce statut. Le rôle du tuteur est essentiel.

Loin du stage centré sur l’acquisition de compétences professionnelles, le service civique est une étape d’apprentissage de la citoyenneté par l’action.

Réfléchir à l’accueil d’un volontaire  est, avant tout, penser à la rencontre entre le projet de votre structure et le projet personnel du jeune.

Les obligations de ma structure

En accueillant un jeune en Service Civique, l’organisme d’accueil s’engage à désigner un tuteur qui sera chargé d’assurer l’accompagnement du volontaire dans la réalisation de ses missions et de l’accompagner à la construction de son projet d’avenir.

Il définira avec le volontaire la participation à la formation civique et citoyenne qui se compose de :

  • Volet théorique organisé par l’organisme d’accueil ou par un tiers (offre régionale disponible sur le site : http://paca.drdjscs.gouv.fr/spip.php?article573
  • Volet pratique confié aux Sapeurs-Pompiers pour la formation prévention et secours civique niveau 1 (PSC1)

Les structures doivent veiller à la diversité des profils des jeunes et privilégier la motivation au moment de la sélection.

Qu’est-ce que vous apporte le service civique ?

  • Un nouveau regard dans vos pratiques et domaines
  • La possibilité d’expérimenter des projets innovants
  • De la créativité, du dynamisme

 

L’agrément, comment ça marche ?

Pour accueillir un volontaire en service civique vous avez trois possibilités :

  • Demander un agrément local auprès de la DDCS de votre département qui vous accompagne dans la définition des missions
  • Accueillir un volontaire mis à disposition par un organisme agréé *
  • Bénéficier de l’agrément collectif d’une union ou d’une fédération d’associations

*CRIJCA : organisme d’intermédiation pour le Réseau Information Jeunesse Côte d’azur

Télécharger la plaquette

Et après l’obtention de l’agrément ?

Vous avez l’obligation de publier vos offres de mission sur le site de l’Agence du Service Civique  afin qu’elles soient accessibles au plus grand nombre : http://www.service-civique.gouv.fr/

Diversifier votre diffusion de l’offre de mission vous permettra de toucher le plus de jeunes.

Vous êtes une structure agréée et vous recherchez un ou plusieurs volontaires ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *